Bonjour Msieudames, 
 

 

DSC_0073



Vendredi soir, j'étais dans les bras de mon Pou, à la terrasse d'un café à Contis Plage, on buvait de la bière et on mangeait des tapas avec des potes, en regardant les gens passer.
Mon téléphone a bipé, signe d'un message. "Yeah !!! J'ai un ami !!!" me dis-je aussitôt.
Effectivement, un ami me prévenait que Tom Cruise et la nana de Dawson divorçaient, et qu'ENFIN, j'avais toutes les chances de mon côté.
Je me mis aussitôt à négocier avec mon Pou : "je garde Daydream, je te laisse Limonade et Dracula, je prends mes affaires de dentelle et mes médicaments, et libre à toi de faire ce que tu veux avec le reste". Je me trouvais généreuse. Puis tant que je lui laissais Dracula et le Combi, tout allait bien. 
Il était convenu que lundi first thing in the morning, je devais contacter mon avocat (ça fait classe de dire MON avocat, mais bon, EVIDEMMENT, le seul avocat que je possède est dans le bac à légumes du frigo...), donc, je devais contacter mon avocat pour entamer illico la procédure de divorce. 
Sauf que dimanche soir, en rentrant des vacances, mon Pou est allé chercher le courrier, et que dans le courrier, y avait un paquet d'Amazon. J'adooooooore les paquets d'Amazon. Y a souvent des livres dedans. Et là, bingal, bonne pioche, un livre dedans. Envoyé par le même ami qui m'avait avertie du divorce de Tom et Joey.
J'ai d'abord été fort surprise de m'apercevoir que lorsque je cliquais en bas de la page, elle ne se tournait pas, mais finalement, en appuyant un peu avec le doigt, la page finit par se tourner quand même. Surprenant. Mais efficace, je dois le reconnaître.
Dimanche soir, j'ai lusioté. Si, lusioté, ça peut se dire. C'est quand on lit un petit peu, en survolant un peu les pages, en picorant à droite à gauche, voir si y a des images, ce genre de trucs. Des images, y en avait pas. J'étais fort fatiguée, je me suis dit que je verrais demain. 
Mais quand même, cet ami, là, que j'ai (*zyeux au ciel*) il me connaît bien. Pour dire, une fois, il m'avait même offert un livre que j'avais déjà lu et adoré. Il est reparti avec d'ailleurs. (Pour info, c'était Making History, de Stephen Fry.) Donc, j'étais quasi sûre que le bouquin allait être délicieux. Et il l'est. Je viens de faire la connaissance de Walt Longmire. Walt Longmire vient d'entrer dans la liste un peu longue de mes amoureux. Il rejoint Sherlock Holmes, Arsène Lupin, Patrick Kenzie, Ols et évidemment, j'en passe, la liste est loin, bien loin d'être exhaustive !
Walt Longmire est tout ce que j'aime. Il est désabusé, il est cynique, il est gronch, il se fout de tout, c'était évident que tous les deux on allait s'entendre. 
Walt Longmire a un atout de choc également, il vit au Wyoming. Et le Wyoming, pfff, avec l'Irlande, ça me fait rêver. C'est beau. C'est grand. C'est vert. J'aime quand c'est beau, grand et vert. 
Craig Johnson, dans ce bouquin, il réussit à faire un truc hyper drôle, vraiment, l'écriture est brillante et désopilante, et les descriptions des paysages et des étendues et l'ambiance nous plongent dans des moments de poésie d'une finesse et d'une subtilité à laquelle on ne peut que succomber. 
Du coup, j'en ai oublié d'appeler mon avocat et de prendre un billet d'avion pour rejoindre Tom. 
Tant pis. Une autre fois. Là, j'ai un bouquin à terminer. 
Merci mon Naminéon :)


Allez les gens, c'est pas tout ça, mais faut qu'je file. 
;-)