Bonjour Msieudames,

DSC_0052

Jusqu'à hier, mon Pou et moi, on était heureux. Heureux, et fiers aussi, un peu. On est nettement moins zeureux, et niveau fierté, heu... ça nous a bien bien passé.
Jusqu'à hier, on avait un beau jardin. Mais vraiment. Y en a qui l'ont vu, ils peuvent témoigner. Si, juré ! Je pipote pas ! En plus, c'est tout mon Pou qui plante les trucs, moi, j'ai pas trop le droit, rapport à main moisie VS main verte... Là aussi, y en a qui peuvent témoigner.
Jusqu'à hier, encore, généreuse et sûre de moi, je disais à mon père, qui avait un peu tout perdu à cause de l'orage de la semaine dernière, qu'il n'aurait qu'à venir se chercher des tomates pour faire des conserves, parce qu'on allait en avoir plein. Mais plein énorme, en fait, c'était tellement sûr et certo !
Jusqu'à hier, on notait sur une feuille, chaque jour, le poids des légumes qu'on cueillait, pour avoir une idée, parce que l'année dernière, pour info, on sait qu'on en a cueilli "beaucoup", voire "plein".
Jusqu'à hier, on allait au jardin, et c'était chouette, on regardait les tomates rougir, on enlevait les gourmands, on attendait que les haricots fleurissent, les courgettes (plantées longues, mais cueillies rondes... va comprendre, toi...) s'épanouissaient, on se marrait de voir les salades se transformer en sapin de noyel en attendant qu'elles grainent, on faisait bien attention de surveiller la croissance des citrouilles et d'y mettre une petite planche de bois dessous, pour pas qu'elles s'abîment au contact de la terre, on insultait un peu les aubergines et les poivrons, parce que ces couillons décident de mûrir APRES les tomates et les courgettes, et pour la ratatouille, c'est pas pratique, on était content d'avoir mis des petites fleurs partout, pour attirer les abeilles, et même la taupe, affectueusement appelée Taupute, elle nous faisait marrer, et c'était chouette. Mon Pou avait un peu décidé de lui faire la peau, mais mon Pou, face à Taupute, il a finalement dû admettre qu'il ne faisait pas le poids.
Jusqu'à hier, quand Evelyne Dhéliat annonçait des GROS orages dans la région, je la croyais pas. Genre, elle bosse pour TF1, c'est son boulot de flanquer la trouille aux gens : "nononon les gens, ne sortez pas de chez vous, il va y avoir de l'orage !! Restez plutôt devant la télé et regardez nous !" Puis en même temps, regarder la météo, c'est con. Généralement, il suffit de regarder dehors, et tu l'as en direct, la météo. Après, y a "la météo" et "les prévisions météo", ouais... du flan... les prévisions météo, c'est comme pour Star Wars, j'y crois pas. Quand y a des gros orages, ils sont pas annoncés, et tout le monde est surpris, et quand y a des grosses alertes, il se passe jamais keud.
Forte de ce savoir, alors que mon Pou rentrait le hamac et les coussins des chaises du salon de jardin (mais pas le parasol, il l'aime pas... alors que pourtant, il est presque neuf !) je lui expliquais que c'était un complot des assurances et de météo france, que tout le monde se mordait les doigts d'avoir été mauvais la semaine passée, et que là, ils essayaient de rattraper le coup. Mon Pou m'écoutait, de la même manière qu'il m'avait écoutée pour le BAC, quand je lui disais qu'en histoire-géo, c'était sûr, c'était conflit Israelo-Arabe et Côte d'Ivoire qui allaient tomber, et que donc, c'était pas la peine d'apprendre autre chose. Ce qu'on a fait donc. Sauf que ni le conflit Israelo-Arabe ni la Côte d'Ivoire ne sont tombés... Ben là pour l'orage, pareil, à part que l'orage, lui, il est tombé. Et la grêle aussi. Des gros grelons ENORMES !! que même 5 heures après, y en avait encore partout dans les jardinières.
Ca a pas duré longtemps. Une dizaine de minutes. On n'était pas dehors, alors que c'était prévu, mais certaines personnes ont plus confiance en la météo que moi, et le repas qu'on devait faire sous une tonnelle a été finalement transposé dans une grange, à l'abri, donc, et à 2 km de chez nous. 2 km, ça suffit pour qu'on ait eu des éclairs, un peu de grêle, mais pas de dégâts où on se trouvait. En revanche le retour à la maison a été, heu... chaotique on va dire. Plus on avançait, plus il y avait de feuilles et de branches sur la route. Des panneaux arrachés, des meules de foin en vrac...
A 2 heures du matin, on est quand même allés voir le jardin avec une lampe torche. Et une lampe frontale. C'est troooop sexy la lampe frontale.
A 2 heures du matin et 3 minutes, on est rentrés dans la maison, un peu sonnés.
Ce matin, on a beaucoup râlé pour le jardin, mais entre temps, on a appris que le voisin avait 30 cm d'eau dans son garage, qu'à la ferme où on achète la volaille tous les poulets étaient morts, que la voiture du maire a des trous dans la carosserie, mais pas juste des trous et des bosses, nonon, des trous où tu passes le doigt, que 80 % des champs de tournesol et des vignes sont dévastés, que certains n'ont plus de toiture... alors ma foi, tant pis pour nos jolies tomates, hein ? Spa si grave !
Mais bon, quand même, ça fait chier sa race môôôdite !!!



Allez les gens, c'est pas tout ça, mais faut qu'je file.
;-)