Bonjour Msieudames,

 

Moyenne

IMG_20150620_125358

 

Bon, je sais, ça fait presque un an que je n'ai pas laissé de message sur ce bloug et la déco a changé entre temps. Mais c'est pas (trop) ma faute !
Brefle. On s'en fiche.
Place à la petite histoire.

Hier soir, mon Pou et moi, nous sommes allés au Free Music, à Montendre, parce qu'il y avait No One is Innocent. Et que depuis le temps qu'on les écoute, on n'avait jamais eu la chance de les voir en concert. Donc, on a sauté sur l'occasion.
On a acheté nos places sur la webtoile, on les a imprimées tout comme il faut, on a bien regardé le plan pour aller en pays charentais, on a étudié la prog, tout bien, vraiment, on était au top.

Nous voilà donc partis, un peu retard mais pas trop, espérant voir Lilly Wood and the Prick, parce que c'est plutôt pas mal.
Villefranche/Montendre = 1 heure de route. Concert de LW&TP à 20h40, on est partis à 19h45. J'en vois deux ou trois qui nous connaissent bien et qui dubitatent. Si si, je jure, on est partis avec juste 5 minutes de retard sur le temps de trajet prévu.
A part que les gars qui organisent le festival, ce sont pas franchement des débutants. Et qu'ils avaient prévu un itinéraire bien fléché et bien secondaire pour aller au festival, mais que t'avais pas le choix. Du coup, si après 54 minutes de route on était bien à Montendre, on n'était pas tout à fait sur place. On a donc roulé pendant longtemps dans la forêt. Mais sur des routes. Puis pendant longtemps dans la forêt, mais sur des chemins (la passat a moyennement apprécié, j'ai bien bien regretté Ticombiblanc, voire même le Katkat de merde, c'est dire !). Puis encore pendant longtemps, on a roulé sur l'herbe, dans un pré. Pareil, balisé, avec des gens aux carrefours qui te faisaient des grands signes pour t'indiquer le chemin. Et puis on s'est garé. Mais pas où il fallait, évidemment, alors un autre gens est venu nous dire de nous garer ailleurs. Ce qu'on a fait de bonne grâce, de toute manière, au point où on en était... Et là, on a vu des voitures. Par dizaines, par  centaines, par milliers je pense... pire que le parking d'auchan lac le samedi avant noyel. Et on a vu des djeunes hyper bien organisés, qui partaient, avec des packs de bière, avec des duvets, avec des tentes quechua, avec des petits chariots pour tirer/pousser tout leur bordel. On a senti l'expérience. Et on s'est dit : "putain, on a roulé pendant des plombes, maintenant, on va marcher pendant des plombes...". Et ça a pas loupé.
Alors on a marché. D'abord dans le parking/pré, puis sur une route, puis sur un chemin, puis au miyeu du camping gratuit avec les tentes quechua et on est arrivés aux portes du festival. C'était un peu inespéré. Puis on a remarché encore, parce que la scène était au fond du parc, évidemment. Et on a vu LW&TP. Enfin, pas longtemps, parce que je sais pas si c'est normal, mais ils ont chanté que 2 chansons... (Ahem...)
Ensuite, on est allés manger. Y avait des super stands pour la bouffe. Si tu aimes la viande. Si tu aimes pas la viande, ben tu manges des frites et des churros. Un repas équilibré et que tu digères pas, mais du coup, c'est économique. Pour la modique somme de 10 €, tu manges jusqu'au lendemain. Hiya !
Le groupe qui suivait LW&TP, c'était un peu électro, un peu mou, du coup, on est restés en haut, tranquillement.
Enfin, pas si tranquillement que ça. On a regardé les djeunes et on a ri. Beaucoup. Y avait des groupes de djeunes. Ceux avec une couronne de laurier, ceux avec un drapeau, ceux déguisés en SuperHéros, ceux en babygros... Bref, comme partout, des clans. Mais des clans de gens heureux et c'était cool. Ils avaient trop picolé, trop fumé, trop pris des trucs pas légaux mais qui les rendaient heureux. On observait et on se rendait bien compte du décallage entre eux et nous.
Et puis, deux petits gars sont venus s'asseoir à nos côtés et nous on proposé de fumer avec eux. On a décliné gentiment, en leur expliquant qu'on avait l'âge d'être leurs parents. Un des deux m'a dit : "c'est vrai que tu ressembles à ma mère, j'aimerais trop fumer un bédot avec ma mère", l'autre a regardé mon Pou et lui a dit cette phrase fabuleuse : "Pour ton âge, tu as trop la classe". Inutile de dire que j'en ris encore !
On a papoté 5 minutes, puis ils sont repartis.
Le concert de Franz Ferdinand a commencé, on est allés jeter un coup d'oeil. Mais pas longtemps, on a pris peur ! Alors on est retournés là-haut sur la colline et on s'est assis comme des vieux au milieu des jeunes, qu'on a continué à observer. Plus la soirée avançait, plus les machins qu'ils avaient pris agissaient différemment sur eux. Une petite blonde ne pouvait pas s'arrêter de sautiller partout, un grand brun était échoué par terre et dormait. Les secouristes faisaient des allées et venues.
Le dernier Stephen King sur mon smartphone, je lisais, tranquilou. D'autres petits gars sont venus s'asseoir à nos côtés. Un me dit : "t'inquiète pas, on va prendre des champignons". Je lui explique en souriant qu'il fait ce qu'il veut, c'est son droit de petit djeune. Et là, il réalise que je suis en train de lire. Méga stupeur !! "Mais tu lis ??? à un concert ??? Merde, mais j'ai l'air plus surpris par le fait que tu lises, que toi de me voir prendre des champis" Ben ouais... Comme quoi, la vie est surprenante, hein ? Et alors si tu savais ce qu'on fait comme boulot mon Pou et moi, tu t'en remettrais pas mon chouchou, mais on va pas t'en parler, tu pourrais faire un bad trip et je préfererais que tu t'amuses, vraiment :)
Puis l'heure du concert de No One approchant, on est descendus. On attendait patiemment en écoutant un groupe de Tours qui hiphopait plutôt pas mal, mais nous, on était là pour No One. Et en attendant, on continuait d'observer la jeunesse, sans se douter un seul instant que la jeunesse nous observait aussi...
Un petit gars qui arrivait à peine aux épaules de mon Pou s'est approché de lui. Fasciné. Vraiment. Les yeux qui brillaient et tout et tout. Il s'est mis à côté de lui, le regardait, se frottait le menton pour imiter le bouc de mon Pou et lui a demandé s'il pouvait lui toucher le bouc. Je tremblais (de rire !). Mon Pou le laissait faire, patient. (Je hurlais de rire intérieurement !) et finalement, il s'est mis face à lui et lui a demandé s'il pouvait le prendre en photo. Un fan. Mon Pou a son premier fan. Il est reparti super content, en lui serrant la main, sa précieuse photo dans son téléphone. (Donc les gens, on est d'accord, le premier qui voit passer une photo de mon Pou sur la webtoile nous fait signe, hein ? J'aimerais bien voir la légende !! )
Et puis le concert de No One a commencé. Et c'était fidèle à ce qu'on attendait. Pas de surprise. Parfait. Généreux et classes. (Pour leur âge...)
Et puis on est repartis dans l'autre sens. On a remarché longtemps et reroulé longtemps. Et on est rentrés chez nous et on a pris une douche comme des vieux et on s'est couchés comme des vieux. Et ce matin, on a réalisé que 20 ans sont passés entre hier et ce matin.
Dans ta face de vieux qu'a la classe !!!

Allez les gens, c'est pas tout ça, mais faut qu'je file
;)